Toute l’histoire de StarCraftBlizzard Entertainment|7 avril 2020

Quiz : le cadre et l’histoire de StarCraft s’inscrivent-ils dans le genre de la science-fiction militaire, du space opera ou de la science-fiction d’horreur ? Si vous avez répondu « Les trois ! », félicitations, vous connaissez parfaitement tous les sous-genres de la science-fiction. Si vous avez besoin d’une séance de révision ou que vous souhaitez expliquer l’histoire de StarCraft à vos amis, cet article est pour vous.

1re partie : le passé lointain

Il y a des millénaires, les Xel’Naga arrivèrent dans notre galaxie et apportèrent la vie dans d’innombrables mondes de la Voie lactée. Leur objectif : voir deux espèces atteindre ce qu’ils appelaient la « pureté d’essence » et la « pureté de forme », et les aider à s’élever pour donner naissance à une nouvelle forme de vie destinée à prendre la place des Xel’Naga, perpétuant ainsi le cycle.

Les Xel’Naga appelaient ce processus le Cycle éternel. Hélas, ce terme devait se révéler inapproprié.

Amon, l’un des Xel’Naga, résolut de briser le cycle et de reforger l’univers selon sa propre vision. Il interféra directement avec deux espèces, les Protoss et les Zergs, imprégnant les premiers de la pureté de forme et les seconds de la pureté d’essence. Lorsque les Xel’Naga découvrirent son projet, Amon envoya les Zergs. Ceux-ci tuèrent la plupart des Xel’Naga, mais Amon fut finalement vaincu et banni. Les survivants Xel’Naga entrèrent dans un sommeil profond, laissant les Zergs et les Protoss livrés à eux-mêmes. Dans la galaxie, la vie continua de suivre son cours comme elle l’avait toujours fait… jusqu’à ce qu’une jeune espèce intrépide, composée de primates bipèdes sans poils, décide de partir à la découverte des étoiles.

2e partie : StarCraft

En 2259, des vaisseaux coloniaux humains atteignent le lointain secteur de Koprulu. Les Terrans établissent des colonies, plusieurs factions politiques se dessinent, et, comme souvent chez les humains, tout ce petit monde s’empresse de se faire la guerre. Quand la colonie Korhal IV se rebelle contre la Confédération terrane et déclare son indépendance, la planète est détruite par un bombardement nucléaire. L’atrocité de ces représailles motive l’émergence des Fils de Korhal, un groupe de combattants de la liberté mené par Arcturus Mengsk.

Cri rebelle

Peu après, les Terrans découvrent les dangers du secteur de Koprulu lorsque les Zergs attaquent les mondes de Chau Sara et Mar Sara. Après l’assaut zerg sur Chau Sara, des vaisseaux de guerre protoss stérilisent toute la planète depuis l’orbite, incinérant jusqu’aux dernières traces de contamination zergs, mais également de toute autre forme de vie. Mengsk voit dans ces évènements l’occasion de se venger de la Confédération en attirant les Zergs sur la planète-mère de la Confédération, Tarsonis, et grâce à l’aide de l’ancien marshal confédéré, Jim Raynor, et de l’agent fantôme psionique, Sarah Kerrigan, son odieux plan fonctionne.

Maître-esprit

Mais la victoire a un prix. Ignorant les suppliques de Jim Raynor, Arcturus Mengsk abandonne Kerrigan pendant l’ultime bataille, et celle-ci est capturée par les Zergs. Sur la planète-ruche des Zergs, Char, le Maître-esprit contamine Kerrigan pour en faire la reine des Lames. En assimilant des humains doués de pouvoirs psioniques, le Maître-esprit espère prendre l’avantage sur de vieux ennemis : les Protoss. Son plan est couronné de succès lorsque les Zergs découvrent l’emplacement exact d’Aïur, le monde d’origine des Protoss. Désireux d’assimiler les Protoss pour allier leur pureté de forme à la pureté d’essence des Zergs, le Maître-esprit lance une invasion massive et Aïur finit par céder au terme d’un siège impitoyable.

La chute

Aïur étant désormais entre les griffes des Zergs, les Protoss n’ont d’autre choix que de mettre de côté un désaccord qui remonte à un millier d’années. Le Protoss Zeratul découvre que les énergies du Vide qu’il manie, tout comme ses frères réprouvés, les templiers noirs, peuvent anéantir définitivement les chefs des essaims zergs. Unis par une alliance improbable, Jim Raynor, l’exécuteur déchu Tassadar, l’exécuteur Artanis, Zeratul et ses templiers noirs combattent ensemble pour reconquérir Aïur. Durant l’assaut final, Tassadar fait le sacrifice ultime, canalisant les énergies du Vide dans son porte-nerfs géant avant d’écraser son vaisseau sur le Maître-esprit pour annihiler la conscience collective des Zergs.

3e partie : Brood War

L’épreuve de force

La disparition du Maître-esprit rend les Zergs incontrôlables. Forcés de reconnaître qu’ils ne peuvent reprendre leur monde, les Protoss se replient vers la planète des templiers noirs, Shakuras. Hélas, cette dernière est à son tour envahie par les Zergs, et le seul espoir de la purifier réside dans la réactivation d’une installation Xel’Naga en sommeil. Zeratul et Artanis partent à la recherche de deux cristaux pour réactiver le complexe avec l’aide de la reine des Lames, désormais libérée du joug du Maître-esprit. Malgré la trahison de Kerrigan, les Protoss parviennent à remettre l’installation en marche pour libérer Shakuras des Zergs.

Une main de fer

Sur Terre, les nouvelles des Zergs et des Protoss se répandent comme une traînée de poudre et nourrissent les craintes d’une invasion extraterrestre. Le Directoire de la Fédération Terrienne (DFT) envoie un corps expéditionnaire mené par l’amiral Gérard DuGalle pour maîtriser les colonies rebelles et neutraliser la menace alien. La flotte met la main sur un disrupteur psi et lance un assaut sur Korhal qui prend de court le Dominion terran de Mengsk. DuGalle orchestre une attaque réussie contre Char, où le DFT capture un Maître-esprit naissant et asservit l’Essaim des Zergs.

La reine des Lames

Face à la menace que représente le DFT, Kerrigan convainc ses anciens alliés d’unir leurs forces une fois de plus, et rejoint Raynor et Mengsk. Ceux-ci se méfient d’elle et la soupçonnent de vouloir les trahir dès que son Essaim aura repris des forces, ce qu’elle fait bien évidemment. Enhardie par cette victoire, Kerrigan contraint Zeratul à l’aider à neutraliser le jeune Maître-esprit contrôlé par le DFT. Le templier noir tue le Maître-esprit une bonne fois pour toutes, et le disrupteur psi ayant été détruit, tous les Zergs suivent désormais Kerrigan. Une flotte composée de troupes du DFT, du Dominion et des Protoss attaque Kerrigan, mais la reine des Lames triomphe.

4e partie : Wings of Liberty

Les années qui suivent la guerre de l’Essaim sont relativement paisibles. Mengsk rebâtit son Dominion terran, les Protoss s’apprêtent à reprendre Aïur et étonnamment, les Zergs n’ont pas encore envahi la galaxie. Désormais mercenaire, Raynor rencontre Zeratul, qui l’informe qu’une ancienne prophétie Xel’Naga prédit un sort funeste pour la galaxie et que Kerrigan est la seule à pouvoir empêcher la catastrophe. Appuyé par le fils de Mengsk, Valérian, Raynor part à la recherche d’artéfacts Xel’Naga pour former la Clé, qui doit purifier Kerrigan de toute influence zerg et la délivrer de la corruption. Leur plan fonctionne, mais son coût est terrible.

5e partie : Heart of the Swarm

Valérian séquestre Kerrigan dans un laboratoire secret pour étudier les effets de la Clé sur elle. Quand les forces du Dominion attaquent le complexe, Kerrigan s’enfuit, seule. Jurant de se venger de Mengsk, elle entreprend de reformer son Essaim lorsque Zeratul la retrouve pour l’informer d’une antique prophétie Xel’Naga qui prédit qu’elle renaîtra sous la forme d’un Zerg primordial. Kerrigan se rend sur Zérus et la reine des Lames primordiale renaît. Elle apprend par la suite qu’un agent d’Amon tire les ficelles dans l’ombre depuis le début en vue de déclencher la phase finale de son plan. Kerrigan règle ses derniers comptes sur Korhal en tuant Arcturus Mengsk et part avec son Essaim zerg pour préparer l’inévitable affrontement avec Amon.

6e partie : Legacy of the Void

Tandis qu’Artanis prépare un ultime assaut pour reconquérir Aïur, il reçoit la visite de Zeratul, qui l’avertit de la prophétie annonçant le retour d’Amon. Ce dernier reparaît enfin et soumet les Protoss d’Aïur grâce au Khala, le lien psionique qui les unit. Zeratul et les templiers noirs libèrent quelques-uns de leurs frères, dont Artanis, mais Zeratul est tué pendant la bataille. Artanis entreprend de s’emparer de la Clé qui a servi à purifier Kerrigan dans l’espoir de l’utiliser contre Amon. Il parvient à rallier quelques Protoss rebelles et s’allie à Raynor, Valérian et Kerrigan. Ils lancent un assaut final sur Aïur, et grâce à la Clé, Artanis parvient à libérer les Protoss et bannit Amon dans le Vide.

Kerrigan réunit ses alliés pour mettre un terme à l’existence d’Amon une bonne fois pour toutes. Les troupes d’Amon mènent un combat désespéré sur Ulnar, le monde-temple des Xel’Naga, mais avec l’aide des derniers Xel’Naga, Kerrigan s’élève. Devenue Xel’Naga elle-même, elle emploie ses nouveaux pouvoirs cosmiques pour permettre aux forces alliées d’anéantir définitivement Amon.